mercredi 1 février 2012

Anita Blake Tome 11 : péchés céruléens. de Laurell K. Hamilton


Autrefois, j'étais l'ennemie jurée des vampires, mon nom suffisait à faire trembler les monstres. Aujourd'hui je suis dévorée par les appétits vampiriques et la faim primitive des métamorphes ! Mais pour l'heure, Jean-Claude a besoin de moi. La créatrice de sa lignée a envoyé à Saint Louis une de ses servantes les plus puissantes et les plus cruelles. Tout le monde est sur la défensive, mais je ne vais pas me laisser faire. Pour sauver ceux que j'aime, je suis prête à aller très loin...

Mon avis : 
Il est bien évident que j'ai lu tous les tomes précédents. Dès le départ, je me suis laissée envahir par l'univers d'Anita Blake. J'ai été immédiatement séduite par le personnage. En ouvrant ces livres je devenais la super héroïne que je ne serai jamais dans la vie, et cela me faisait un bien terrible. Tout le long de la lecture du tome je restais dans cet univers et dans l'état d'esprit que j'étais une femme forte.
Donc quand je vais pas très bien, que je me sens faible ou inutile, il suffit que je me mette à lire ce genre d'ouvrage pour pouvoir échapper à cet état d'esprit. Bien évidemment cela ne dure que le temps de la lecture, mais j'ai au moins ce temps là de répit.
Maintenant, il faut avouer qu'arrivé au tome 11 mon intérêt s'essoufle un peu, d'autant plus que la plupart de l'histoire est axée sur le sexe et que au bout de plusieurs tomes je commence à trouver cela lassant et sans grand intérêt majeur pour le déroulement des histoires. Bien évidemment cela est un avis purement personnel.
Je continuerai certainement à lire les autres tomes, mais Anita Blake n'est plus mon héroîne préférée...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire